Scolarisation des enfants en situation de handicap

Scolarisation des enfants en situation de handicap

L'école est le principal moteur de la construction des personnes et tous les enfants sont capables d'apprendre et de progresser. Cela demande de donner à chacun des enfants ce dont il a besoin pour pouvoir s'y épanouir. Mais les conditions d’accueil des enfants en situation de handicap mettent durement à l'épreuve l'objectif affiché par le gouvernement d'une école inclusive.

Le manque d’Instituts médico éducatifs génère des difficultés pour les familles et prive les enfants porteurs d’un handicap sévère, de leur droit à un accompagnement qui favorise leur développement et leur épanouissement. L’école devient alors la seule issue pour ces enfants qui ont pourtant besoin d’une prise en charge par des professionnels paramédicaux et sociaux. À Martigues, une classe ULIS TED (troubles envahissants du développement) accueille, depuis plusieurs années, des élèves nécessitant un accompagnement qui dépasse les compétences d'une AESH et d'un enseignant. A partir de l'âge de 12 ans, ces enfants ne sont plus acceptés en école primaire et sont orientés en classe ULIS Collège lorsqu'il y a des places. Mais là encore, le fonctionnement de ces classes n'est pas adapté pour répondre aux différentes situations. Dès le mois de juin, j’ai interpellé le gouvernement sur cette question. On ne peut pas laisser les enseignants et les AESH s'épuiser et les familles faire face, seules, à une problématique qui appelle l'intervention de la solidarité nationale. Un mois après la rentrée, parents et personnels décrivent une situation devenue explosive, parlant de maltraitance institutionnelle, qui touche les enfants et les personnels. Pour pallier les difficultés, les parents sont invités à ne plus mettre leurs enfants à l’école.

C’est inacceptable que l’on fasse porter aux familles la responsabilité des conséquences des choix de la majorité sur l’école !

J’ai participé aux rassemblements qu’ils ont organisé et je suis intervenu une nouvelle fois, auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, du Recteur et de l’Inspection académique pour qu’une solution soit trouvée. Je me suis également adressé aux maires de la circonscription pour faire un état des lieux des besoins de notre territoire et prendre des actes. Il y a besoin de structures d’accueil adaptées et de classes ULIS. Il y aussi besoin de revaloriser le statut des AESH et de recruter. 

 

 

Mes interventions à lire sur ICI

 

 

 

Vive l'étang de Berre : les écrivains se mobilisent

L’étang de Berre a mauvaise presse. Mais nous, on l’aime. On vit autour. On vit avec. Et même parfois, on vit dedans... C’est tout cela que nous avons voulu raconter ensemble. L’étang de Berre, il faut en prendre soin, il faut le cajoler. Non pas pour en faire un musée, mais comme un bien commun. Alors que se développent les initiatives pour sa réhabilitation, j’ai proposé à des écrivaines et des écrivains du pourtour d’y contribuer la plume à la main.
Plusieurs grands auteurs régionaux ont répondu présents: Henri-Frederic Blanc, Mireille Calmel, Didier Castino, Jean-Paul Delfino, Gilles Del Pappas, Jean Claude Di Ruocco, Olivier Domerg, Bernard Fauconnier, Maurice Gouiran, Pierre Grafféo, Michel Maisonneuve, Jo Ros, Jeanne-Marie Sauvage-Avit, Sigolène Vinson.
Au bord de l’étang, ed Arcane 17
Sortie jeudi 3 septembre en librairie.
Disponible dès aujourd'hui sur le site des éditions Arcane 17
 

Incident à Kem One : lettre à la ministre du Travail

Madame Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion - Martigues, le 27 juillet 2020

Madame la Ministre,

Le jeudi 23 juillet dernier, sur le complexe pétrochimique de Kem One à Lavéra Martigues, classée SEVESO seuil haut, une fuite au sein dun bac de stockage de solution de chlorure ferrique a eu pour conséquence un épandage vers le réseau d'eau pluvial. Celle-ci était visible sous la forme d'une nappe au niveau de lanse dAuguette à Martigues. Fort heureusement, aucun blessé nest à déplorer parmi les salariés. Mais des inquiétudes demeurent sur les conséquences écologiques. La faune et la flore risquent de subir des effets néfastes de cet incident. 

Lire la suite : Incident à Kem One : lettre à la ministre du Travail

Incident à Kem One : lettre à la ministre de la Transition écologique

Madame Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique - Martigues, le 27 juillet 2020

Madame la Ministre,

Le jeudi 23 juillet dernier, sur le complexe pétrochimique de Kem One à Lavéra Martigues, classée SEVESO seuil haut, une fuite au sein dun bac de stockage de solution de chlorure ferrique a eu pour conséquence un épandage vers le réseau d'eau pluvial. Celle-ci était visible sous la forme d'une nappe au niveau de lanse dAuguette à Martigues. Fort heureusement, aucun blessé nest à déplorer parmi les salariés. Mais des inquiétudes demeurent sur les conséquences écologiques. La faune et la flore risquent de subir des effets néfastes de cet incident. 

Lire la suite : Incident à Kem One : lettre à la ministre de la Transition écologique

Incident à KemOne : lettre au ministre de l'Économie

Monsieur Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances - Martigues, le 27 juillet 2020

Monsieur le Ministre,

Le jeudi 23 juillet dernier, sur le complexe pétrochimique de Kem One à Lavéra Martigues, classée SEVESO seuil haut, une fuite au sein dun bac de stockage de solution de chlorure ferrique a eu pour conséquence un épandage vers le réseau d'eau pluvial. Celle-ci était visible sous la forme d'une nappe au niveau de lanse dAuguette à Martigues. Fort heureusement, aucun blessé nest à déplorer parmi les salariés. Mais des inquiétudes demeurent sur les conséquences écologiques. La faune et la flore risquent de subir des effets néfastes de cet incident. 

Lire la suite : Incident à KemOne : lettre au ministre de l'Économie

La fabrique du commun

14 quai Général Leclerc, 

13500 Martigues

téléphone : 04 42 02 28 51

 

Dans votre ville un jeudi par mois sur rendez-vous 

  • Port-Saint-Louis du Rhône le 1er jeudi du mois de 15h30 à 17h Maison de services au public
  • Istres le 2ème jeudi du mois de 16h à 17h30 Hôtel de ville
  • Port de Bouc le 3ème jeudi du mois de 16h à 17h30 CC Elsa Triolet

 

La lettre d'information

 Inscription *                            (* information obligatoire)

Appuyer sur "Entrée"